PIERRE-YVES GILLET

Architecte

M +32(0) 495 252 488
T +32(0)2 543 44 67

pgillet@baikal.archi

LAURENT VASTEELS

Architecte

M +32(0) 473 767 708
T +32(0)2 543 44 60

lvasteels@baikal.archi
Contact

SAIGON

CONTEXTE

Lauréat du concours d’architecture organisé par la municipalité d’Ho Chi Minh-Ville au Vietnam, visant à la construction d’un cirque permanent, le bureau A_FINE office nous a contactés afin de développer le projet.
Le programme ayant subi des modifications substantielles après le concours, il s’agissait d’en revoir complètement la conception en développant et valorisant les intentions de l’esquisse. Nous avons développé le projet jusqu’en phase de demande de permis d’urbanisme –

Ce nouveau programme était axé sur les 4 axes suivants :

  • Création d’un cirque en dur, permanent, sans animaux.
  • Création d’un lieu pouvant abriter des spectacles internationaux itinérants.
  • Le lieu doit être la résidence permanente d’une école du spectacle et des arts du cirque.
  • Création d’un restaurant panoramique.

PROJET

La parcelle disponible est située en lisière du centre ville. Elle  cotoie un ancien hippodrome, et présente une forme complexe et une surface réduite, insuffisante par rapport au programme demandé - l’idée est dès lors venue assez rapidement de proposer une tour de spectacles.


Une esplanade ouverte est conçue en lieu urbain, en retrait de la chaussée.
Elle invite le public à se rendre à l’étage inférieur de la salle de spectacle, au même niveau que la scène.
Les espaces d’ateliers de montage, de livraison, occupent une bonne partie des zones arrière de ce niveau.

Le gril technique en surplomb de la grande salle est installé dans le maillage structurel principal du bâtiment.
Aux étages supérieurs prend place l’école des arts du cirque et les différents espaces (vestiaires, loges, administration ..)  liés à son fonctionnement .
Des salles de répétitions, polyvalentes et modulables  en occupent le cœur.
 

En sommet de bâtiment, un restaurant panoramique autonome par rapport aux activités décrites ci-dessus,  bénéficie d’une vue ouverte sur le paysage urbain.

La toiture verte abritant les espaces techniques, parking et stockage disposés au sous-sol est abondamment plantée.
La verdure côtoie et agrémente l’espace urbain .

Le volume complet de la tour est muni d’un bardage en bambou, laissant filtrer la lumière aux endroits bien choisis.
Le Vietnam regorge de bambou et a prouvé, au travers de nombreux exemples récents de son architecture contemporaine, savoir le façonner et le mettre en œuvre.
Ce bardage, véritable seconde peau destinée à contrecarrer l’effet de surchauffe produit par le rayonnement solaire sur le vitrage, homogénéise la tour qui se dresse au centre d’un plan végétal, conférant au projet ses qualités paysagères.

Par sa forme, sa hauteur et ses matériaux , le projet se singularise de son environnement direct - Un tel programme ne méritait pas moins d'ambition .